Cohérence cardiaque

Lien entre la fréquence cardiaque et le système nerveux

coeur.jpg

Réguler le système nerveux autonome

La variabilité de la fréquence cardiaque et le système nerveux autonome

La Variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) est une mesure de la fonction du système nerveux autonome (SNA). 

Bien que le cœur soit relativement stable, les temps entre deux battements cardiaques peuvent être très différents et traduisent l'agitation du système nerveux.

Le système nerveux est en pilotage automatique, en fonction de ce que nous vivons, il réagit indépendamment de notre volonté.

Avec la cohérence cardiaque, on en reprend "le contrôle".

 

En quoi cette méthode consiste-t-elle ? 

C'est une technique de respiration qui permet de remettre son système nerveux autonome à zéro.

Elle permet de se calmer, de se relaxer, de se reposer.

Nous sommes en tension permanente entre deux systèmes : le sympathique, qui accélère, et le parasympathique, qui décélère.

Pour faire simple, à chaque inspiration, le système nerveux sympathique est activé et la fréquence cardiaque augmente. Lors de l'expiration, le système nerveux parasympathique s'active et la fréquence cardiaque baisse, le cœur ralentit.

 

La méthode 3-6-5

On peut faire cet exercice toutes les quatre heures environ car l'effet de la cohérence cardiaque s'estompe peu à peu au bout de ce délai.

 

Tous les spécialistes interrogés sont unanimes : la cohérence cardiaque peut être prescrite en cas de stress et d'anxiété car elle : 

  • Fait baisser le cortisol, l'hormone du stress.

  • Permet de contrôler le système nerveux sympathique et parasympathique

  • Aucune contre-indication ni effet indésirable

  • On peut l'enseigner à des gens qui font des crises d'angoisse, à des enfants pour faire face à la peur des examens, gérer l'inquiétude ou encore le sommeil

Applications gratuites

Respirelax et https://www.youtube.com/watch?v=r2wCA9SN4i4

Prenez un guide respiratoire, il y en a sur internet ou sur les stores des smartphones, donnez-vous trois semaines, prenez 15 minutes par jour et vous verrez ce qu'il se passe.

 

Pour ce faire, on calque notre respiration sur la bulle, qui monte (on inspire) ou qui descend (on expire) sur l'écran. Par défaut, il s'agira de respirer six cycles complets par minutes